1er système d'information et d'intelligence décisionnelle pour la gestion numérique des PSP.

menu
Visuel Hlm

Les mesures budgétaires concernant les bailleurs sociaux et la loi Elan (évolution du logement, de l'aménagement et du numérique) poussent le secteur du logement social à diversifier son financement pour continuer à assumer et garantir la construction, l’entretien, la rénovation de son parc immobilier.

Le chiffre : un effort de réduction de 1,5 milliard d’euros des loyers pour 8 milliards d’euros d’APL perçues.

Le débat sur l’article 52 a mis en lumière un chiffre mystérieux : la marge nette de 2,2 milliards d’euros du monde HLM. Ce chiffre soulève la question du financement du logement social qui permet cette marge nette.

Le chiffre : un effort de 10 milliards d’euros en faveur de la construction et de la rénovation.

Ces dernières années ont connu une production record de logements. Cette réalité est avérée tant sur le plan du logement social que du logement privé. De nombreux acteurs du logement social ont avancé que la baisse de la marge nette des bailleurs sociaux allait provoquer une baisse de l’investissement, en clair de la construction de logements neufs et de la rénovation urbaine.

Le chiffre – 400 000 euros : le coût annuel de la présence physique des personnels de sécurité à Beauvais pour l'OPAC de l'Oise.

« Le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent, ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé et doté des éléments de confort le rendant conforme à l’usage d’habitation. »

Le chiffre – Un patrimoine estimé à 6,2 milliards d’euros.

Pour sécuriser le financement des retraites, Action Logement (ex-1% logement) a cédé gratuitement 30 212 logements aux deux caisses de retraite complémentaires. Un patrimoine immobilier estimé à 6,2 milliards d’euros.

Le chiffre – Objectif : étendre le programme « Habiter Mieux », consacré à la rénovation thermique, à 130 000 logements par an contre 100 000 en 2017.

La fédération Soliha, spécialisée dans la lutte contre le mal-logement, a présenté le 8 juin dernier son programme de politique générale. Il comprend des propositions concrètes visant à améliorer la politique du logement en France.

Le chiffre – 10 milliards d’euros investis chaque pour la rénovation et la construction de logements.

Valérie Fournier, présidente de la fédération des Entreprises Sociales pour l’Habitat (ESH) rappelle le poids économique des ESH et leur rôle en matière de stabilisation sociale.

Le chiffre – Une augmentation de 67 % du nombre de logements réhabilités d'ici 2018.

Depuis tout juste un an, la Caisse des Dépôts et Action Logement ont décidé de coordonner leurs efforts pour la relance de la construction et la rénovation de logements sociaux. Le « véhicule » de cette action est la création d'un nouveau type de prêt.

Le chiffre : sur la période 2012-2014, une baisse de la quittance de 220 € par an en moyenne pour un T3.

Le programme Logement du nouveau président de la République est marqué par une mesure phare : assurer la rénovation thermique d’un million de logements. Il entend en cela amplifier une dynamique qui est apparue dès 2009 avec le Grenelle de l’environnement. Evidemment, les logements sociaux seront parmi les premiers à bénéficier de cette mesure, qui doit être adossée à un financement de 10 milliards d’euros. La somme n’est pas neutre en tant que telle et encore moins dans une période de rigueur budgétaire.

Le chiffre : 35 % de gain énergétique : objectif à atteindre pour bénéficier des aides de l’ANAH «Habiter mieux – copropriété ».

L’habitat dégradé est souvent associé aux cités HLM de banlieue, qui font l’objet d’opérations de rénovation urbaine, ainsi qu’à l’habitat insalubre. La réalité est évidemment plus complexe. Peu de personnes savent, par exemple, que les tristement célèbres cités de Clichy et de Montfermeil étaient des copropriétés privées.

Le chiffre : 4 milliards pour la résorption de la moitié des « passoires thermiques » en 5 ans.

L’habitat et le logement sont présents dans de nombreux points du programme d’Emmanuel Macron. Certaines de ces mesures sont jugées par le secteur comme particulièrement favorables au confortement de la relance de la construction (on peut citer la construction de 8 0000 logements au profit des jeunes et des étudiants). D’autres témoignent de la philosophie du président en matière de propriété (l’ISF, par exemple).

InfraVia et son fonds InfraVia European Fund III ont acquis le 21 décembre dernier Ocea Smart Building (OSB) auprès de SUEZ.

Installé le 23 août 2016 par Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, le Fonds National des Aides à la Pierre (FNAP) garantit une bonne répartition des aides à la pierre. Il vient d'adopter son premier budget en année pleine : 150 000 logements sociaux financés en 2017.

Aujourd’hui, avec une politique de taux d’intérêt très bas, la Banque Centrale Européenne rend très attractif l’emprunt bancaire. D’un autre coté, une inflation, elle aussi très basse, pousse le gouvernement à baisser le taux de rémunération des livrets d’épargne populaire, qui servent justement à financer le logement social. La difficulté du financement du logement social est donc simple : comment prêter à des taux aussi bas que les banques sans trop raboter la rémunération de l'épargne populaire ?