1er système d'information et d'intelligence décisionnelle pour la gestion numérique des PSP.

menu

Le 21 mars 2019 se sont réunis les membres du Mouvement Hlm et le premier Ministre Edouard Philippe pour évoquer la trajectoire budgétaire du gouvernement en matière de logement social et les impactes sur le secteur tout entier.

Visuel Hlm

Les mesures budgétaires concernant les bailleurs sociaux et la loi Elan (évolution du logement, de l'aménagement et du numérique) poussent le secteur du logement social à diversifier son financement pour continuer à assumer et garantir la construction, l’entretien, la rénovation de son parc immobilier.

Le chiffre : 8 milliards d’euros d’APL pour 22 milliards d’euros de revenus locatifs.

Difficile d’échapper au débat récemment : le gouvernement a donné un coup de pied dans la fourmilière en remettant en cause un financement de plus en plus basé sur les Aides Personnalisées au Logement (APL).

Le chiffre : un effort de réduction de 1,5 milliard d’euros des loyers pour 8 milliards d’euros d’APL perçues.

Le débat sur l’article 52 a mis en lumière un chiffre mystérieux : la marge nette de 2,2 milliards d’euros du monde HLM. Ce chiffre soulève la question du financement du logement social qui permet cette marge nette.

Le chiffre : un effort de 10 milliards d’euros en faveur de la construction et de la rénovation.

Ces dernières années ont connu une production record de logements. Cette réalité est avérée tant sur le plan du logement social que du logement privé. De nombreux acteurs du logement social ont avancé que la baisse de la marge nette des bailleurs sociaux allait provoquer une baisse de l’investissement, en clair de la construction de logements neufs et de la rénovation urbaine.

Le chiffre : 5 ateliers de la conférence de Consensus entre décembre 2017 et fin janvier 2018.

Lors du congrès des Maires de France, le Président de la République a fait sienne la proposition du président du Sénat, Gérard Larcher, d’une conférence de Consensus consacrée au logement. Le pas de deux des présidents permettait à l’un de faire un signe à l’intention des élus locaux, à l’autre de remettre son institution au cœur du débat, et aux deux de chercher une sortie crise concernant le désormais fameux article 52.

Le chiffre : 2 % des ESH en redressement contre 16 % des OPH.

Le 13 décembre dernier, l’agence de rating Moody’s a publié une analyse des effets du fameux article 52 du projet de loi de Finances sur l’économie général du monde HLM.

Le chiffre : 40 milliards de dépense publique et… 4 millions de mal logés.

Dans la foulée de la conférence de Consensus, fin janvier, le gouvernement va transmettre au parlement son projet de réforme de la politique du logement. Une version 0 du texte a été diffusée aux participants de la conférence. Son examen devrait commencer en mars avec une issue espérée avant la fin de la session parlementaire fin juin.

La sécurité physique des logements doit s’apprécier à au moins six niveaux :

1. à l’échelle du quartier de la résidence,
2. à celle des accès externes et internes à l’immeuble, et aux modes de mobilité intrinsèque,

Le chiffre – La pollution de l’air représente la 2e préoccupation des Français.

Pour accompagner les acteurs dans l’amélioration de leurs pratiques, l’Alliance HQE-GBC publie un guide pratique de mesure de la qualité de l’air intérieur.

Ce document, opérationnel, apporte aux professionnels, maîtres d’ouvrage – maîtres d’œuvre – entreprises, à chaque étape clé du projet, des conseils pratiques pour réaliser et réussir une campagne de mesure de la qualité de l’air intérieur, à réception des bâtiments neufs ou rénovés.

Données familiales, salariales, de santé, mais aussi de consommation et de comportements énergétiques, les bailleurs sociaux collectent, analysent, transforment et diffusent de nombreuses données personnelles.

Le bon réflexe, au-delà de veilles particulièrement rigoureuses sur les règles du jeu réglementaire, en perpétuelle évolution, est de se poser la question systématique : à quoi servent les données, à qui, à moi, aux administrations, aux habitants, au prestataire ?

Le volet sécurité traditionnel du plan stratégique de patrimoine repose sur trois axes d’analyse qui veillent à :

  1. garantir le respect de la législation en termes de sécurité et d’environnement,
  2. proposer et mettre en œuvre la politique de la maîtrise de la sécurité du patrimoine (parc locatif et locaux de travail du personnel),
  3. veiller à l’application des différentes normes et au respect des différents décrets (amiante, plomb...).

Le chiffre – 400 000 euros : le coût annuel de la présence physique des personnels de sécurité à Beauvais pour l'OPAC de l'Oise.

« Le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent, ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé et doté des éléments de confort le rendant conforme à l’usage d’habitation. »

Les derniers chiffres collectés auprès de l’ensemble des professionnels du comptage énergétique* pour 2017 confirment la tendance et les économies réalisées grâce à l’individualisation des frais de chauffage dans le logement collectif.

Bienveo.fr est un site destiné aux personnes qui recherchent un logement social – à la location ou à l’achat –, un local commercial, un parking, un terrain…

Les 77 lampadaires installés à Palaiseau permettent de se connecter à Internet grâce aux LED. A l’avenir, les villes pourront diffuser aux utilisateurs une information géocontextualisée.

Le chiffre – 45 personnels assermentés à Calais pour 7 000 logements.

La mesure aurait pu passer inaperçue : la ville de Paris – pourtant peu suspectée de mener une politique sécuritaire, vient d'assermenter une partie des agents de son bailleur social, Paris Habitat, pour endiguer les 5 000 signalements d'actes d'incivilité signalés en 2016.

Le chiffre – 27 % de surcoûts de construction par rapport à la métropole.

Beaucoup de nos outre-mer sont insulaires et pour celles qui ne le sont pas, elles connaissent un environnement complexe.

Le chiffre – Rendre plus efficace 40 milliards d'euros d'argent public.

Le Congrès des maires de France fait partie des événements récurrents du calendrier républicain. Il donne lieu à quelques reportages sur les délégations pittoresques de nos élus qui valorisent l'image de leur territoire à cette occasion. Mais ce rendez-vous n'a rien d'anodin.

Pour la Région Nouvelle-Aquitaine, territoire à la fois urbain et rural, le logement, et plus précisément le logement des étudiants et des jeunes en formation, représente un enjeu crucial.